Matériel

Revue de la carte son ASUS Xonar U3 USB (Mise à jour 2024)

Gaming Gorilla

Si vous avez décidé qu’il était temps de vous débarrasser de l’audio embarqué sur votre ordinateur mobile, et que vous voulez quelque chose qui vous permette d’écouter votre collection de musique, alors vous pouvez vous tourner vers ASUS pour cela aussi. La Xonar U3 est une carte son USB compacte, à peine plus grande qu’une clé USB. L’objectif est de fournir un produit pour les personnes qui sont constamment en déplacement, qui aiment écouter leur musique, mais qui ne veulent plus se contenter d’une solution intégrée. Alors, quelle est la qualité d’un si petit appareil, peut-il vraiment offrir quelque chose d’approchant de ce que son grand frère Xonar peut offrir ? Nous avons l’intention de répondre à cette question, alors asseyez-vous et plongez !

Introduction à la carte son USB ASUS Xonar U3

ASUS est un nom que beaucoup d’entre nous connaissent lorsqu’il s’agit de haute qualité et de performance, qu’il s’agisse de leurs cartes mères ou de leurs cartes graphiques. Ils ont même fabriqué des cartes mères OEM pour les systèmes HP, qui sont généralement des versions légèrement dépouillées d’un modèle de détail et équipées d’un BIOS paralysé dépourvu d’options d’overclocking, mais toujours aussi fiables. Au fil des ans, ASUS a étendu son champ d’action à tous les composants nécessaires à la construction d’un ordinateur complet, et vend même des ordinateurs de bureau, des ordinateurs portables et des tablettes clés en main. Tout ce que vous voulez, ASUS le domine.

Creative est un nom beaucoup plus familier pour beaucoup d’entre vous lorsqu’il s’agit de cartes son pour ordinateur, puisqu’il existe depuis le début des années 90 et que la gamme X-Fi est celle vers laquelle beaucoup se sont tournés au fil des ans. MSI, Gigabyte, ASRock et même ASUS ont tous intégré X-Fi dans leurs cartes mères d’une manière ou d’une autre, bien qu’il s’agisse généralement de la suite logicielle de la carte mère X-Fi, qui utilise toujours le codec HD-Audio standard pour la sortie audio. Il y a quelques années, ASUS a commencé à s’intéresser à l’audio. Il semble qu’ils aient décidé que l’utilisation du même vieux codec que tout le monde utilise ou que la construction d’une carte son avec des composants plutôt génériques n’était tout simplement plus suffisante, et c’est ainsi que la ligne Xonar est née. Ces dernières années, la société a proposé une large gamme de solutions audio, de la Xonar DS pour les personnes soucieuses de leur budget et à la recherche d’une mise à niveau, jusqu’à la nouvelle Xonar Essence One pour les audiophiles convaincus.

Si vous avez décidé qu’il était temps de vous débarrasser de l’audio embarqué sur votre ordinateur mobile, et que vous voulez quelque chose qui vous permette d’écouter votre collection de musique, vous pouvez vous tourner vers ASUS pour cela aussi. La Xonar U3 est une carte son USB compacte, à peine plus grande qu’une clé USB. L’objectif est de fournir un produit pour les personnes qui sont constamment en déplacement, qui aiment écouter leur musique, mais qui ne veulent plus se contenter d’une solution intégrée. Alors, quelle est la qualité d’un si petit appareil, peut-il vraiment offrir quelque chose d’approchant de ce que son grand frère Xonar peut offrir ? Nous avons l’intention de répondre à cette question, alors asseyez-vous et plongez !

Le point de vue d’ASUS sur leXonar U3

Transformez votre NB en un centre Hi-Fi personnel avec le Xonar U3 – Obtenez une GRANDE MISE À JOUR de l’audio USB avec le son clair et net du Xonar U3 pour profiter de la musique, des films, des jeux et de la VOIP !

  • Amplificateur de casque : Des basses et des détails sonores supplémentaires
  • Dolby Home Theater : Le plaisir complet de la Hi-Fi
  • GX2.5 : pour une expérience de jeu des plus immersives
  • Un son de qualité Hi-Fi : Grâce à la technologie exclusive Hyper Grounding

Spécifications

Performance audioRapport signal/bruit de sortie (pondéré A) (sortie avant) :
100 dB
THD+N de sortie à 1kHz (Front-out) :
<0.005 %( dB)
Réponse en fréquence (-3dB, entrée 16bit/48KHz) :
20 Hz à 20 KHz
Tension de sortie/entrée à pleine échelle :
2 Vrms ( Vp-p)Compatibilité busPuces USBProcesseur audio :
ASUS UA100 USB Audio ChipFréquence d’échantillonnage et résolutionTaux d’échantillonnage et résolution de la lecture analogique :
48KHz @ 16bit Ports E/SPrise de sortie analogique :
1 x 3.5mm RCA jack
Prise d’entrée analogique :
1 x prise RCA 3,5 mm
1 x sortie numérique S/PDIF :Caractéristiques spéciales- Technologies Dolby® : Dolby® Digital Live/Dolby® Headphone/Dolby® Virtual Speaker/Dolby® Pro-Logic II
– Smart Volume Normalizer™
– Xear 3D™ Virtual Speaker Shifter
– Magic Voice™
– Fonctions Karaoké
– Egaliseur 10 bandes
– 27 Effets d’environnement
– Moteur audio de jeu GX2.5
– VocalFX™AccessoriesAdaptateur optique S/PDIF x 1
CD de pilotes x 1
Guide de démarrage rapide x 1Dimensions79,5 x 30,6 mm ( L x L )NoteFourni avec un câble d’extension USB

Caractéristiques :

  • Amplificateur de casque – Superbes expériences d’écoute au casque
  • Dolby Home Theater –Les meilleures expériences de son surround
  • GX2.5 –Pour des effets audio 3D réalistes
  • Hi-Fi Class Audio – Propre, clair et pur

Regarder de plus près

Nous jetons un premier coup d’oeil sur un produit de la gamme toujours populaire de cartes son de ASUS Xonar . Nous utilisons de plus en plus d’ordinateurs portables pour notre travail quotidien, ce qui nous donne la liberté de nous asseoir n’importe où, que ce soit à un bureau, dans notre fauteuil inclinable préféré, dans un canapé confortable ou même dans notre lit. La musique fait également partie de notre vie quotidienne, que ce soit pour se détendre ou pour s’inspirer en travaillant, mais cela pose quelques problèmes à certains. Tout le monde ne dispose pas d’un système audio haut de gamme pour écouter de la musique ou, si c’est le cas, tous les habitants de la maison ne trouvent pas forcément la même musique relaxante. Cela signifie que nous sommes relégués à l’utilisation d’écouteurs et de casques, et donc laissés avec la solution embarquée de nos ordinateurs portables, qui pour beaucoup d’entre nous n’est pas suffisante. ASUS fabrique un certain nombre de cartes son pour ordinateur, mais malheureusement, elles ne sont pas (facilement) compatibles avec nos ordinateurs portables ou nos netbooks. Xonar U3 USB.

La Xonar U3 offre une solution USB à ce problème, en la rendant compatible avec presque tout ce qui a un port USB, à condition qu’il fonctionne sous Windows. Elle est à peine plus grande que la plupart des clés USB avec 2,8″(L) x 1,2″(l) x 0,6″(T), mais cela la rend juste assez large ou épaisse pour obstruer les autres ports USB à côté d’elle. Ah, mais n’ayez crainte, ASUS vous couvre ! Le U3 est livré avec un câble d’extension USB de 12″ de long qui vous permet d’utiliser à nouveau toutes vos connexions USB. Un adaptateur S/PDIF TOSLINK est également inclus. Vous pouvez remarquer sur la photo ci-dessus qu’il ne semble pas y avoir de port optique, mais il est combiné de manière pratique avec la prise casque de 3,5 mm. Bien sûr, il y a aussi un CD de pilotes pour vous aider à démarrer, afin que vous n’ayez pas à utiliser les horribles pilotes HDA universels de Microsoft, bien que je suggère d’obtenir les derniers pilotes sur la page de téléchargement de la Xonar U3.

Sur l’image ci-dessus, nous avons un aperçu général de la U3. Le couvercle USB se referme commodément sur le port lorsqu’il n’est pas utilisé et empêche la saleté et les débris de pénétrer ou de recouvrir les broches, alors n’hésitez pas à le mettre dans votre sac à dos, votre sac à main ou votre poche de pantalon. De plus, la lanière qui attache le capuchon au corps principal est munie d’un petit anneau fendu, ce qui vous permet de l’accrocher à vos clés de voiture si vous le souhaitez. Sur le dessus se trouvent les logos Xonar et ASUS, ainsi que deux grilles rondes. Ces dernières ne sont rien de plus que des autocollants en plastique épais, mais elles sont perforées pour permettre à la chaleur de s’échapper. Cependant, vous remarquerez qu’une fois sous tension, ces grilles s’illuminent d’un bleu profond grâce aux deux LED SMD qui, en plus de l’esthétique et de l’indication de l’alimentation, vous permettent de savoir si l’appareil est en mode silencieux ou non. Je ne savais pas que j’avais appuyé sur le bouton « mute » du clavier, alors quand j’ai branché l’appareil et que je n’ai pas été accueilli par les lumières bleues, j’ai été un peu inquiet. Oups ! (Peut-être qu’une révision ultérieure permettra de les faire clignoter lorsque l’appareil est en mode silencieux, pour les génies comme moi ! lol)

Curieux de savoir ce qui se cache sous le boîtier en plastique de l’U3 ? Moi aussi ! Heureusement, ils n’ont pas soudé le haut et le bas en plastique, donc en pressant les côtés et en passant l’ongle de mon pouce le long de la couture, cela a suffi pour faire sauter les loquets. Je m’attendais à voir de minuscules condensateurs électrolytiques, mais tout ce qu’il y a, ce sont de minuscules condensateurs SMD. Les espoirs et les rêves de modding simple sont balayés, mais ce n’est pas grave car c’est ce qui permet à l’appareil d’être construit par des machines, et c’est ainsi que nous arrivons à un prix de 40$. Pour savoir si ce prix est justifié ou non, il faudra attendre les tests d’écoute.


Cliquez pour agrandir les photos en gros plan. La photo de gauche est celle de la partie supérieure et ne semble pas présenter grand chose, mais les apparences peuvent être trompeuses. La partie supérieure présente l’oscillateur à cristal dans le coin inférieur droit, à sa gauche se trouve l’EEPROM CMOS pour le firmware, et la puce carrée en haut au milieu est un Texas Instruments DRV601 (alt. close-up). Ce DRV601 est appelé « Stereo Line Driver », ou plutôt « Amplifier on a Chip » (amplificateur sur puce), c’est-à-dire «capable de conduire 2 Vrms dans un circuit de 600Ω charge à 3,3 V« (ce qui explique beaucoup de choses comme vous le verrez dans les impressions d’écoute). L’image de droite est la face arrière et présente quelques condensateurs, transistors d’inhibition et la puce principale qui est le cerveau de l’U3. Bien qu’il porte la marque ASUS et un numéro de pièce UA100, il ne fait aucun doute que le ‘UA’ signifiant USB Audio, est basé (ou rebadgé) sur le processeur audio USB CM108AH de CMedia.

(J’espère que personne ne m’en voudra, j’ai pris quelques libertés avec Photoshop sur la surface de la puce parce qu’elle est illisiblement sombre).

Logiciel Xonar Audio Center

Le logiciel Xonar Audio Center inclus dans tous les produits. Chacun ne diffère que par la couleur du thème et les fonctions relatives au produit individuel. Le chargement initial du programme s’ouvre comme illustré ci-dessous.

Les options principales se trouvent à droite et offrent le volume, le SVN (Smart Volume), la sourdine et 5 modes DSP. En commençant par la note de musique et en progressant dans le sens des aiguilles d’une montre, nous avons : Le mode Musique, qui active le Dolby Headphone (réglage DH2), l’effet environnemental Amphitheater et le préréglage Dance EQ (ces combinaisons augmentent le volume, soyez donc prudent) ; le mode Film, qui active le Dolby Headphone (DH2) et rien d’autre ; le mode GX, qui est utilisé pour jouer à des jeux qui prennent en charge les effets EAX et qui enveloppe les appels à OpenAL, de la même manière que le mode GX de Creative, qui est utilisé pour les jeux qui prennent en charge les effets EAX. ALchemy Le mode HiFi, qui est censé activer l’Hyper Grounding pour améliorer l’audio, mais si vous optez pour ce mode, gardez à l’esprit qu’il ne s’ajoutera à rien d’autre que le SVN, pas même aux réglages de l’EQ ; et enfin le mode Game, qui, comme les autres, n’active que le Dolby Headphone (DH2).

Pour étendre le Centre Audio à d’autres options, il suffit de cliquer sur le bouton gris clair ▲ situé juste en dessous de la barre de volume verticale.

Maintenant, nous pouvons commencer la fête ! Une fois l' »écran » ouvert, nous sommes accueillis par un éventail d’options. Le menu déroulant Audio Channel offre des options de 2, 4, 6 et 8 canaux. La fréquence d’échantillonnage pour l’U3 n’offre que le PCM 48kHz. La sortie analogique permet de choisir entre le casque et les deux enceintes, puisqu’il n’y a qu’une seule prise analogique. Lorsque le casque est sélectionné, la petite icône en forme de marteau à sa droite permet de sélectionner trois réglages de gain, intitulés VOIP Mode, Pro-Gaming Mode et Exciter Mode ; destinés aux casques <32Ω, 32~64Ω, et >64Ω, respectivement.


Photo d’action obligatoire, montrant l’égaliseur graphique pendant la lecture audio.


Onglet Mixer. En haut : Niveaux de lecture pour le canal L/R, en bas : Niveau du micro et niveau de l’entrée ligne.


Onglet Effets. Effets de réverbération et taille de l’environnement. Égaliseur 10 bandes avec boutons de préréglage et préréglages utilisateur enregistrables.


Onglet Karaoke.


Onglet Vocal FX. Cet onglet vous permet de configurer le routage de la sortie micro et les effets vocaux ; l’environnement ou le changement de voix.


Si vous cliquez sur le bouton ( i )sur la barre de contrôle de la fenêtre (à côté de minimiser), vous obtenez des détails sur les versions des pilotes et les fonctions prises en charge. Le bouton DSP Info permet d’accéder à d’autres fonctionnalités, versions et informations sur les licences.

Caractéristiques

Interface matérielle

Résultats des tests

Système de test :
Carte mère : Gigabyte A75-UD4H
Processeur : AMD Fusion A8-3870K
Ram : 2x2GB Kingmax Nano Gamer DDR3-2200 (10-10-10-30)
Carte vidéo : 2x ASUS Radeon HD 5770
Disque dur : Samsung 750GB
Alimentation : NZXT HALE82 750W
Boîtier : Open air
Refroidissement : Spire TherMax Eclipse II

RMAA 6.2.3

RightMark Audio Analyzer, ou RMAA en abrégé, est une suite de tests rapide et fiable pour les tests audio sur ordinateur, développée par les gens de ixbt.com. Il est facile à utiliser et exécute toute une série de tests différents, dans toutes sortes de configurations, afin de déterminer la qualité audio dont votre équipement est capable.

Sa capacité à produire les résultats sous la forme d’un fichier HTML facile à comprendre est utile pour ceux qui ne sont pas aussi passionnés d’audio que les autres. Afin de vous faciliter la tâche, j’ai simplement repris le tableau de chaque résultat individuel de chaque document HTML exporté, car les résultats de la comparaison n’offrent pas le même classement « en clair », ce qui sera le plus utile à de nombreux lecteurs.

Pour donner une idée de la qualité sonore, nous utilisons le Xonar Xense comme référence de qualité, c’est-à-dire le produit que vous obtiendriez si le Xonar Essence STX et le Xonar D2X avaient un enfant illégitime. En d’autres termes, il s’agit d’une très bonne référence à laquelle comparer les autres. Par ailleurs, tous les tests ont été effectués avec la Xense comme entrée de référence. L’objectif est d’exclure toute distorsion due à l’appareil testé en fournissant l’enregistrement de ligne le plus propre possible. En faisant passer un Loop-Back par le seul U3, nous ne saurions pas si, par exemple, un niveau élevé d’IMD est dû à la sortie ou à l’entrée de l’appareil. L’utilisation du Xense pour l’ensemble de l’enregistrement permet d’éliminer une variable dans le test et nous permet de voir ce que seule la sortie de l’appareil testé est capable de fournir.

Nous commencerons par le Xense, qui est la référence, puis nous poursuivrons avec l’U3 et le Realtek 889 du Gigabyte A75-UD4H. (Note : Les résultats de la 889 sont potentiellement faussés. Malgré toutes nos tentatives, l’égalisation la plus élevée que nous ayons pu obtenir avant d’effectuer le test était de -3dB).

ASUS Xonar Xense

ASUS Xonar U3 :

Realtek ALC889 embarqué de Gigabyte

Nous pouvons voir ici que l’U3 a globalement une meilleure qualité sonore que la solution Realtek 889 embarquée. Alors que l’U3 est facilement battu dans les tests de réponse en fréquence et IMD+Bruit, il parvient à répliquer au 889 dans les tests de bruit, de plage dynamique et de diaphonie. Nous verrons dans un instant si ces résultats sont significatifs en termes de qualité audio. Mais d’abord, quelques belles images de la comparaison entre le Xense, le U3 et le 889 :

Réponse en fréquence

Niveau de bruit

Gamme dynamique

THD% + Bruit

Distorsion d’intermodulation

Diaphonie stéréo

(essayez de ne pas tenir compte des pics anormaux qui se projettent latéralement)

Ce qui est probablement le plus visible est la ligne sarcelle du 889, mais ce n’est pas nécessairement une bonne chose. Ma première hypothèse était que cela avait quelque chose à voir avec la nature bruyante typique de la topologie de l’alimentation Switch-Mode dans les alimentations d’ordinateur, malgré le fait qu’elle ait été testée dans le même système que les produits Xonar. Si c’est le cas, c’est un témoignage de la conception du filtrage CC d’ASUS. Tout cela mis à part, les résultats ne nous disent pas aussi facilement que l’oreille. Il convient de mentionner une chose qui semble héritée de toutes les cartes mères et de leurs puces sonores embarquées que j’ai rencontrées, à savoir le gémissement aigu qui est capté lorsque l’on déplace la souris. Je l’ai remarqué avec l’ancien codec ALC650 pré-HDA de Realtek, en passant par l’ALC892 et l’ALC889 utilisé dans les tests. Il est absent de l’U3, même lorsque l’on utilise des écouteurs.

Impressions d’écoute

Si une personne devait juger de la qualité audio de l’U3 en se basant uniquement sur l’apparence des circuits internes, surtout si on les compare à ceux du Xense, elle ne s’attendrait peut-être pas à grand-chose. Pour être honnête, j’étais un peu inquiet quand je l’ai vu pour la première fois parce qu’il ne ressemblait pas à grand chose de plus qu’un de ces produits audio USB à 3$ sur eBay d’apparence similaire. Heureusement, les similitudes s’arrêtent à la taille et l’U3 est tout à fait à la hauteur, qu’il s’agisse d’alimenter des IEMs Shure SE210 de 19Ω gourmands en courant, ou des « Cans » comme les Sennheiser PC350 de 150Ω plus gourmands en tension qui sont livrés avec le Xense.
(Une lecture très utile sur le sujet de l’impédance du casque et ce qu’elle signifie peut être trouvée ici sur le Head-Fi Wiki).

Les tests d’écoute ont été réalisés à l’aide des deux produits susmentionnés : Moniteur intra-auriculaire Shure SE210 et casque Sennheiser PC350. Les genres musicaux utilisés ne sont peut-être pas les plus variés, mais l’objectif était d’écouter de la musique qui m’était familière, en particulier en ce qui concerne la manière dont elle sonnait sur un appareil embarqué. Étant un fan de longue date de Nine Inch Nails (NIN), c’est le premier choix, mais d’autres artistes incluent The Prodigy, Crystal Castles et Daft Punk. Le lecteur de musique utilisé pour ces tests était Foobar2000 v1.11.11 Beta2, sans composants actifs et avec un égaliseur plat. De même, le Xonar Audio Center a été réglé sur les paramètres par défaut.

NIN
« The Hand That Feeds » et « The Line Begins to Blur », extraits de leur album « The Hand That Feeds ». Avec les dents album ; 192kbps 44.1kHz Joint Stereo.
Sur ces deux pistes, l’U3 n’a aucun problème à gérer les sons d’inspiration industrielle, les coups rapides des instruments de percussion et la voix de Trent Reznor. Lorsqu’on l’écoute avec la solution 889 embarquée, on remarque immédiatement que le codec est obligé de sacrifier les aigus et les médiums dans un effort pour produire suffisamment de « puissance » pour alimenter même les écouteurs intra-auriculaires. Ce fait est particulièrement visible dans « The Line Begins to Blur » où le début est une combinaison d’un coup de basse électronique intentionnellement très distordu et où le 889 fait tomber les voix à chaque coup, ce qui ne se produit pas lors de la lecture avec le U3.

– Something I Can Never Have » et And All That Could Have Been » de l’édition limitée. Encore album ; FLAC 507kbps 44.1kHz Stereo.
Cet album est un peu mitigé, étant principalement constitué de versions « unplugged » de titres de The Fragileenregistré dans le home-studio de Reznor lorsqu’il vivait à la Nouvelle-Orléans. Il contient également quelques nouveaux titres qui ne se trouvent que sur l’album Encoremais il s’agit plutôt de pistes complètes en studio et non du même style « unplugged ». « Something I Can Never Have » est l’un des titres originaux de l’album. The Fragile est merveilleusement réalisée, Reznor signant et jouant du piano pendant la majeure partie du morceau, et les U3 et 889 reproduisent très bien son travail de piano solo. L’U3 offre un peu plus de détails dans les frappes de touches, et lorsque la guitare entre en jeu juste après la marque de 4 minutes, l’U3 offre une expérience d’écoute beaucoup plus nette. Il laisse la solution embarquée dans la poussière à 5:22 lorsque Reznor monte le chant d’un cran et que le 889 commence à s’écrêter pendant ses notes aiguës. Plus tard dans l’album, nous arrivons à « And All That Could Have Been », qui est l’un de mes préférés parmi les morceaux de NIN les plus agréables à écouter. The Fragile est un morceau inspiré. Il reprend là où le morceau unplugged précédent s’est arrêté, l’enregistrement ayant repris en arrière-plan qu’il pleuvait maintenant à l’extérieur. Cela conduit immédiatement à un solo de guitare avec la signature de Reznor, suivi d’une guitare basse et d’un piano. Le pincement des cordes de la guitare et leur réverbération individuelle sont bien définis par l’U3, et si j’étais musicien, je pourrais sans aucun doute identifier la corde et la note jouées.

Châteaux de cristal
– « Air War » extrait de leur album éponyme Crystal Castles; 320kbps 44.1kHz Joint Stereo
L’album éponyme de Crystal Castles est une forme d’Electronica et est fortement influencé par le son 8-bit d’autrefois. Le morceau « Air War » a été choisi en raison de la large gamme de fréquences utilisées, ce qui, selon moi, permet d’identifier les points faibles de la carte son. On a vraiment l’impression d’écouter un encodage de piste différent lorsqu’on compare les U3 et 889 avec le casque PC350, car le 889 n’est tout simplement pas capable de les alimenter avec ce qu’il faut pour reproduire tout ce qui se passe. C’est évident tout au long de la chanson, mais plus particulièrement au début de la piste, nous avons des basses profondes et tonitruantes, alternant rapidement avec des aigus aigus ; le U3 ne semble pas sourciller.

The Prodigy
– « Funky Shit » de leur album La graisse de la terre album ; 192kbps 44.1kHz
Il est temps de passer à un morceau relativement old school, et funky sh…tuff 😉 Ce morceau peut également comporter des rythmes de style électronique, son inclusion n’est pas tant pour mettre en évidence les différences entre le U3 et le 889, mais pour voir jusqu’où nous pourrions pousser le U3. Il semble que l’on puisse aller jusqu’au bout en termes de capacité à suivre des basses longues et puissantes, du moins avec les écouteurs PC350. Le fait d’avoir branché les SE210 pour ce morceau a semblé correspondre assez bien, même si cela ne veut pas dire qu’il n’y aurait pas lieu d’augmenter les curseurs inférieurs de l’égaliseur. Cependant, il a eu du mal avec le PC350, arrivant fort au début de l’attaque des basses, mais retombant brusquement. Il s’est maintenu dans les médiums et les aigus, à la limite d’être trop brillant dans certaines parties.

Le casque Dolby et les effets virtuels associés proposés ne semblent pas être ma tasse de thé. Bien que les options virtuelles ne soient pas trop mauvaises pour la musique lorsqu’elle est écoutée sur des haut-parleurs (vieux Logitech Z-560, qui sonnent encore très bien), ce n’est pas exactement l’objectif recherché. En essayant toutes sortes de combinaisons de Dolby Headphone et de 7.1 Shifter en regardant le film A-Team (2010), je n’ai tout simplement pas obtenu un résultat que je considérerais comme une expérience cinématographique agréable. Certes, l’aspect positionnel donnait l’impression d’être dans une salle de cinéma, mais la réverbération/l’écho et le son totalement boueux ont tout simplement gâché l’expérience. Tant de détails fins ont été perdus pendant l’écoute que le fait de basculer d’un côté ou de l’autre de la touche HiFi mettait en évidence tout ce qui était sacrifié. Le Pro Logic est le pire de tous, car il étouffe tout ce que vous écoutez et déplace une bonne partie de l’audio sur le canal gauche. Par conséquent, je ne vois pas l’intérêt de l’activer. Cela signifie que si Analog est réglé sur 2 Speaker, vous ne pourrez jamais utiliser Dolby Virtual Surround ou 7.1 Shifter, car ce dernier nécessite l’activation du premier, et le premier active automatiquement Pro Logic.

Conclusion

Il est vraiment impressionnant de voir ce que la petite taille de l’ASUS Xonar U3 est capable de faire. La taille est assez trompeuse, mais une fois que vous l’aurez branché et que vous aurez enfilé vos écouteurs préférés, vous comprendrez pourquoi vous en faites tout un plat. Il offre une large gamme de fonctionnalités, et s’adresse même aux joueurs occasionnels, si l’on veut aller plus loin. ASUS ne s’est pas contenté de coller une puce sur un PCB USB et de dire que c’est bon, ils ont également inclus un petit amplificateur assez impressionnant, qui s’est avéré tout à fait capable.

Sur le morceau « Air War » de Crystal Castles, j’ai été impressionné par le fait qu’en l’absence d’un capuchon de puissance important, il était capable de passer d’une fréquence à l’autre sans effort. Les basses n’ont pas posé trop de problèmes, fournissant un son amplement suffisant même pour les canettes de taille importante avec les réglages d’égalisation par défaut. La clarté était également impressionnante, compte tenu du fait que l’ensemble n’est pas beaucoup plus grand que la surface occupée par votre codec audio embarqué.

Bien sûr, les offres Dolby Virtual ne sont pas au goût de tout le monde, et c’est compréhensible. Je ne pense pas les utiliser un jour, mais elles sont là si jamais je trouvais une situation où cela fonctionnerait bien. Alternativement, il peut fonctionner comme un simple périphérique audio numérique USB S/PDIF, qui comprend également un adaptateur TOSLink. Actuellement, la Xonar U3 est disponible en ligne pour environ 40 $ et la livraison est gratuite dans la plupart des magasins. Son but n’est pas d’apporter une qualité audiophile à votre ordinateur portable, ASUS a le Xonar Essence One pour cela, mais vous ne serez pas déçu par ce que vous obtiendrez !
(Oh et BTW, j’ai écouté le U3 pendant toute la durée de la rédaction de cet article. J’ai aussi un Xense pas très loin de moi, donc ça ne peut pas sonner trop mal, n’est-ce pas ? )

{aseadnetadblock|ASUS Xonar U3 USB|ASUS Xonar|Xonar USB}